Bannière Kino
Sélectionner une saison
Automne
Hivers
Printemps
Été
bas du menu
Style de marche Vasy, fais-le pour toi Plaisirs d'hiver
haut contenu

flecheAccueil / le coin scientifique / articles / Bouger aussi pour renforcer les os


Le coin scientifique
Bouger aussi pour renforcer les os

Claudine Blanchet, Ph.D.(1), et Guy Thibault, Ph.D.(2)
(1) Chaire Lucie et André Chagnon pour l’enseignement d’une approche intégrée en prévention, Hôpital Saint-François d’Assise, Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ)
(2) Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport

Pour avoir et pour conserver des os solides et, donc, pour réduire le risque de fracture en cas de chute, il faut pratiquer régulièrement des activités physiques d’intensité relativement élevée où l’on travaille contre la gravité. C’est notamment ce qui ressort de l’avis du Comité scientifique de Kino-Québec Activité physique et santé osseuse. Il s’agit principalement d’activités incluant de la course à pied et des sauts ou des contractions musculaires concentriques ou excentriques intenses et répétées. On pense alors à des sports comme le volleyball et le basketball. Chez les jeunes, la pratique de telles activités renforce les os en améliorant leur contenu minéral et leur architecture. Chez les adultes de plus de 30 ans, les activités avec mise en charge, y compris la musculation, freine la diminution de la résistance des os liée au vieillissement.

Des recherches indiquent que la fréquence et la régularité de la pratique des activités physiques avec mise en charge sont cruciales. Ce qui importe, ce n’est pas tant la durée des séances d’entraînement que leur fréquence. L’augmentation du contenu minéral et de la densité minérale des os observée après quelques mois de pratique régulière d’exercices physiques avec mise en charge va de 1 à 4 %, ce qui s’accompagnerait, selon des études menées sur des animaux, d’une augmentation de 10 à 40 % de la résistance des os.

Par ailleurs, la pratique régulière d’autres formes d’activités physiques réduit le risque de chute et donc de fracture. Il s’agit d’activités qui entretiennent la sensibilité proprioceptive, l’équilibre et la flexibilité, par exemple la danse et le tai chi.

Les personnes du troisième âge ont donc intérêt à pratiquer régulièrement et fréquemment des activités avec mise en charge de même que celles qui favorisent le développement et la préservation de la sensibilité proprioceptive, de l’équilibre et de la flexibilité. Les personnes atteintes d’ostéoporose peuvent aussi tirer avantage d’un programme d’exercices, pourvu qu’il soit adapté à leur condition physique et à leurs besoins.

Les effets salutaires de certains exercices physiques sur la santé osseuse s’ajoutent aux arguments déjà connus pour rappeler l’importance d’avoir un mode de vie physiquement actif, tout en soulignant la valeur particulière des activités physiques avec mise en charge et celles qui améliorent l’aptitude à éviter les chutes.

On peut télécharger la version PDF de l’avis du Comité scientifique de Kino-Québec Activité physique et santé osseuse, à l’adresse Internet suivante : www.kino-quebec.qc.ca/publications/santeosseuse.pdf


bas contenu